Ad & mar

Ad(vertising) & mor(e)

iPhone screenshot - Le chemin qui menait vers nousWilliam Réjaut, plume active qui sévit sur Le Post, Le Figaro (et moults autres), auteur de 3 romans papiers, vient de publier un nouvel ouvrage. Pourquoi préciser « papier » ? Parce qu’il s’agit là d’un roman feuilleton numérique, uniquement disponible sur iPhone, iPod Touch (et prochainement l’iPad, présumons). Concept interactif, participatif et doté d’une logique rémunératrice astucieuse, cette expérience digitale vaut le détour.

Je ne compte pas vous faire plus limpide que leur explication communiqué de presse, présent sur le site dédié à « Le chemin qui menait vers vous » :

Après avoir téléchargé gratuitement l’application sur son iPhone ou son iPod Touch, l’utilisateur recevra chaque semaine un pack de deux nouveaux chapitres du roman. Les trois premiers chapitres seront distribués gratuitement et pourront être commentés au sein même de l’application, via des échanges sur Facebook et Twitter ainsi que sur un site dédié. Ainsi, dès le quatrième chapitre et dans l’ensemble des chapitres suivants diffusés chaque semaine, l’auteur prendra en compte les questions, avis et échanges avec les lecteurs pour poursuivre le déroulement de l’histoire.

Ainsi, arrivé au 3e chapitre, le lecteur se voit offrir la possibilité de donner son avis à l’auteur sur la page Facebook, , ou directement sur le site dédié. William Réjault s’occupe de récolter tous les commentaires remontés puis écrit les 2 chapitres suivants. Pour 0,79€, héhé.

Les premiers chapitres étaient en effet gratuits ; mais pour connaître la suite le lecteur devra télécharger la version payante de l’application.

Un dispositif qui permet de :

  • recueillir les avis des internautes
  • créer une communauté active autour du produit
  • procurer un rôle de création aux participants et les investir dans le projet
  • écrire une suite en fonction de l’attente des lecteurs (qui est censée leur plaire davantage, donc les inciter à lire la suite,  donc passer à la version payante de l’appli)

Si l’auteur prend en compte les commentaires qui lui parviennent, il garde néanmoins la main-mise sur la direction de l’oeuvre. Les décisions, à l’instar des « Livres dont vous êtes le héros », concernent pour l’instant plus des choix d’action du héros que la véritable trame de la fiction. Une créativité participative sommes toutes contrôlée, à raison.

Une initiative qui a le mérite de son ambition expérimentale. La participation paraît timide pour le moment, avec seulement 41 fans sur la page Facebook.

On gage néanmoins qu’avec un pitch aussi polémique que « la mort violente de Nicolas Sarkozy aux élections de 2017″ (puisqu’en effet l’auteur a déjà prévu l’évidente victoire de Painchaud pour 2012), ce feuilleton-roman devrait s’inviter dans quelques papiers de la presse online/offline.

J’en profite d’ailleurs pour glisser un rappel sur ce concours auquel nous avions participé, Gaëtan, Damien du Dlc et moi-même, pour présenter « Un Yéti dont vous êtes le héros« .

Faire savoir au monde entier que ce billet vaut le détour

Twitter Facebook Delicious

2 commentaires pour “Le livre dont vous choisissez le héros

  1. Tu sans doute eu l’occasion de lire ce post sur une idée de film interactif : http://www.nicolasbordas.fr/et-si-le-film-etait-a-linterieur-du-livre

    jeanNo Gravatar

  2. Non, j’étais passé à côté, vacances obligent ;)
    Merci pour l’info, le concept a l’air dingue en tout cas.
    Cela dit, je trouve qu’il s’agit pas vraiment du même dispositif (si j’ai tout bien compris :/). L’un fait appel à la participation et l’engagement d’une communauté de lecteurs quand l’autre prolonge l’univers du roman et l’expérience du lecteur grâce au cross-media.
    ‘achement intéressant tout ca :)

    Charles | Ad & marNo Gravatar

Laisser un commentaire (liens en DoFollow)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.